Sur nous (Französisch)

Suppression des sanctions pour ‘Hartz IV

L’Agenda 2010, ain­si que la lég­is­la­tion résul­tante con­cer­nant le régime Hartz IV (équiv­a­lent du RSA en Alle­magne), engen­drent sci­em­ment pau­vreté et pri­va­tion de droits, ce qui nous con­cerne tous, directe­ment ou indi­recte­ment, aujourd’hui ou demain.

Nous exi­geons la sup­pres­sion immé­di­ate du tra­vail oblig­a­toire et des sanc­tions inscrites dans le code de la Sécu­rité sociale alle­mand § 31 und § 32 SGB II, non con­formes à la Loi fon­da­men­tale alle­mande et aux droits de l’Homme.

L’Agenda 2010, et notam­ment les lois Hartz IV, ne touchent pas seule­ment les 10 mil­lions de per­son­nes directe­ment con­cernées. Les lois Hartz IV déploient leurs forces destruc­tri­ces sur toute la société via la pres­sion exer­cée sur les salaires et les con­trats de tra­vail.

Les chômeurs sont con­traints d’accepter des mesures d’emplois pré­caires ou inap­pro­priées pour pou­voir sub­sis­ter.

Dump­ing salar­i­al et bas salaires tirent les salaires con­cur­rents vers le bas. Des emplois frag­iles, lim­ités et mal payés se dévelop­pent de manière épi­der­mique et rem­pla­cent les con­trats de tra­vail régle­men­tés.

Cette expan­sion du secteur des bas salaires et cet appau­vrisse­ment d’une grande par­tie de la pop­u­la­tion sont voulus par les décideurs poli­tiques alle­mands et s’exportent main­tenant dans une grande par­tie de l’Europe. L’Allemagne con­traint des Etats mem­bres comme la Grèce, le Por­tu­gal et l’Espagne à dimin­uer les salaires. Le mod­èle Hartz IV est égale­ment recom­mandé à d’autres pays. Le prési­dent français François Hol­lande a ain­si ren­con­tré fin jan­vi­er Peter Hartz, le père de la dérégu­la­tion du marché du tra­vail en Alle­magne. Hartz IV devient le mod­èle à exporter adns toute l’Europe.

Nous voulons sup­primer les lois Hartz IV qui méprisent la dig­nité humaine en van­tant la mise en place de ser­vices „mod­ernes“ sur le marché du tra­vail. Nous exi­geons le droit à un revenu d’existence incon­di­tion­nel.